Les Régions du Togo

Les régions du Togo

Le Togo comporte cinq (05) régions administratives :
La région de la savane
La région de la Kara
La région Central
La région des Plateaux
La région Maritime

La région de la Savane

La région de la Savane est la région administrative limite du territoire Togolais au nord, elle est composée des préfectures de Kpendjal, de l’Oti, du Tono et de Tandjouaré. Elle a pour chef- lieu Niamtougou. Sur le plan hydrolique la région est arrosée par le fleuve Oti ( la pleine de l’Oti est marécageuse). Le climat dans cette région se résume par un climat tropical Soudanien (une saison sèche et une saison pluvieuse). C’est la région par excellence des Karité, le néré, le tamarinier, l’acacia et le Baobab entre autre qui constituent la végétation. Le tchoukoutou (boisson à base de maïs à la saveur de bière) est très consommé par la population et est aussi apprécié des touristes. C’est le domaine par excellence du rônier, de la culture attelée et de l’élevage bovin. L’habitation reste souvent traditionnelle sous forme de cases rondes. La région est riche en trésors historiques et culturels tels que les peintures rupestres de Namoudjoga ou les grottes de Nano. Cette région est essentiellement peuplée de Moba-Gurma , les plus nombreux, et de Tchokossi . Les Moba sont essentiellement des cultivateurs et des chasseurs, on les retrouve surtout dans la région de Dapaong. Les Tchokossi (originaires de la Côte d’Ivoire) se sont installés dans la région de Mango à la faveur des guerres. Peuple animiste ou musulman, ils sont à l’origine de l’implantation de l’islam dans cette partie du Togo.
La faune est aussi peuplée de carnassiens comme les panthères, des herbivores comme le buffle. Nous avons aussi la colonie des arbres comme les singes, les perdrix. Nous avons également la pintade et les vautours entre autre.

Répartition de la population :

Avec 542.000 habitants la région des savanes est la cinquième densément peuplée des régions administratives. Elle se subdivise en 4 préfectures.

Préfecture Chef lieu Population
Tone (Capitale régionale) Dapaong 239.000
Oti (Préfecture de l’Oti) Mango 119.000
Kpendjal (Préfecture de Kpendjal) Mandouri 104.000
Tandjouaré (Préfecture de Tandjouaré) Tandjouaré 80.000

La région de la Kara

La Région de la Kara, d’une superficie de 11 625 km2 (soit 20,50% du territoire national) est l’un des cinq régions administratives du Togo et tire son nom du fleuve Kara qui traverse toute la ville. Elle se subdivise en 7 prefectures: Le chef- lieux de la région est Kara. Elle englobe 7 préfectures (Kéran, Kozah, Bassar, Doufelgou, Dankpen, Binah et Assoli) et présente une morphologie très particulière. En effet , le relief , très varié, est constitué par l’alternance de plaines, de vallées, de plateux dominés par de vieux massifs accidentés, aux aspects assez contrastés qui s’étendent jusqu’aux confins du Bénin et du Ghana. Les monts Défalé et Kabyè s’étendent de Kanté à Kara. C’est une région à grande diversité sur les plans culturels, touristiques, ethniques et socio-économiques. Le parc Fazao est un grand parc où un peut rencontrer des animaux comme les lions, les guépards, des Elephants, des singes des reptiles et autres. Constituée de massifs volcaniques, elle est habitée par les Kabyè (groupe ethnique le plus nombreux du Togo),réputés pour leur technique de culture en terrasse sur des sols rocailleux. Cette région est un centre agricole important où sont produits igname, mil, arachide, mangues et autres fruits.

Répartition de la population :

Avec 580.000 habitants la région de la Kara est la troisième densément peuplée des régions administratives. La population selon les préfectures est répartie comme suit :

Préfecture Chef lieu Population
Kozah (capitale régionale) Kara 185.000
Bassar (Préfecture de Bassar) Bassar 92.000
Doufelgou (Préfecture de Niamtougou) Niamtougou 73.000
Dankpen (Préfecture de Dankpen) Guérin-Kouka 65.000
Keran (Préfecture de Keran) Kandé 62.000
Binah (Préfecture de la Binah) Pagouda 58.000
Assoli (Préfecture d’Assoli) Bafilo 45.000

Les Tata Tamberma

Les Tata Tamberma l’une des attractions touristique de la Région

Zoom sur une architecture ingénieuse
Le rez-de-chaussée abrite les animaux pendant la saison des pluies. Par un escalier intérieur, on accède à une cuisine d’hivernage, puis à une terrasse à deux niveaux: chambres, cuisine, aire de séchage des céréales… Sur les côtés, les greniers sont accolés à la maison, où l’on pénètre par une seule porte étroite et allongée. Sur le seuil, les autels familiaux, sortes de buttes de terre protégeant tous les membres de la famille contre les mauvais esprits.

Les châteaux Tamberma sont reconnus comme patrimoine architectural universel et inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO sous le nom de KOUTAMMAKOU, pays des Batammariba.
L’entrée, à l’ouest, d’1m60 sur 0,50 de forme ogivale, est protégée des forces maléfiques par 2 abris renfermant les préparations du féticheur. La première pièce, très sombre, haute de 2 m est percée en son plafond d’un trou permettant le passage d’une lance défendant l’entrée depuis la terrasse supérieure. Un recoin sous l’escalier rend, celui qu’il renferme, invisible aux yeux de l’assaillant.
Les marches rudimentaires mènent au niveau supérieur. Sur cet étage, plusieurs cellules de terre cuite servent pour la plus grande, haute de 1,20m, de chambre au chef de famille et à l’épouse actuelle. Les autres sont destinées aux coépouses et éventuellement aux enfants, ceux-ci logent habituellement sur les terrasses. On pénètre à reculons par une ouverture circulaire de 0,50m dans ces chambres.
La réserve de la Kéran le plus grand Parc animalier du Pays
C’est une vaste plaine, couverte d’arbres et végétaux variés, dominée par quelques collines. Sa superficie est de 163.240 ha aménagé en Parc national (109 240 ha) et en Réserve de chasse (54 000 ha) et il recèle une potentialité faunique riche et variée :sa faune se compose de plus d’une quarantaine d’espèces animales : troupeaux d’éléphants, buffles, antilopes-cheval, les crocodiliens, le python géant… et une avifaune bien représentée (pintades, francolins, poules de rochers, oiseaux de tous genres), primates, sans oublier les rivières Kéran et Koumongou avec leurs bancs de poissons.

La région Centrale

Elle est constitué de quatre (04) préfectures à savoir : Le Tchaoudjo, le Tchamba, Le Blitta et la Soutouboua . La région est essentiellement montagneuse avec le massif de Tchooudjo qui sépare la ville de Sokodé et de Bafilo par le mont Alédjo.Le massif de Tchaoudjo est la source du fleuve Mono ( le plus grand fleuve du Togo). A partir de son chef-lieux qui est Sokodé ,on peu commencé par découvrir et apprécier la diversité du paysage du Nord-Togo, comme les monts Malfakassa, Faza et Barba-Bassar. Le climat est aussi du type Soudanien mais le sud de Blitta bénéficie du climat du type tropical guinéen caractérisé par 2 saisons des pluies et 2 saisons sèches . La faune est également très diversifié avec des lapins des agoutis, les serpents, les phacochères perdris et autres. La végétation est un peu plus dense que dans la région de la Kara et est constitué de Karité, de néré, l’acacia et aussi des Baobab. La population de cette région est acceuillante et très emprunt à la tradition

La Région des Plateaux

La Région des plateaux est constituée de 9 préfectures à savoir : Amou, Ogou, Wawa, Kloto, Agou, Haho, Dayes, L’Est et le Moyen-Mono. C’est une région très forestière. La végétation y est très dense autour des cours d’eau et le climat y est de type tropical guinéen. C’est une région rès montagneuse ; ainsi nous avons le massif des fétiches formé des plateaux de Danyi et de Kloto. Le mont Agou qui est l’une des formation rocheuse de l’Atakora est le plus élevé du pays avec 986m d’altitude. Le plateau de Danyi est l’endroit où le fleuve Zio prend sa source. Le chef-lieux de la Région est Atakpamé . C’est une région très prisée des touristes Européens qui viennent soit pour y faire des camps chantiers, soit pour bénéficier de la douceur du climat. La faune est tout autant très diversifiée avec des mamifères, des rongeurs, des reptiles et des oiseaux sauvages.

Répartition de la Population

Avec 1.007.000 habitants la région des plateaux est la deuxième densément peuplée des régions administratives. Elle se subdivise en 9 préfectures:

Préfecture Chef lieu Population
Ogou (Capitale régionale) Atakpamé 220.000
Haho (Préfecture du Haho) Notsé 165.000
Kloto (Préfecture du Kloto) Kpalimé 161.000
Wawa (Préfecture de Wawa) Badou 143.000
Agou (Préfecture d’Agou) Agou-Gadjepe 76.000
Amou (Préfecture d’Amou) Amlamé 76.000
Est-Mono (Préfecture d’Est-Mono) Elavagnon 67.000
Moyen-Mono (Préf. du Moyen Mono) Tohoun 62.000
Danyi (Préfecture de Danyi) Danyi-Apéyémé 37.000

Ecotourisme près de Kpalimé

Points d’intérêts:
Les ruines de Kamina: Situé à 20 kilomètres d’Atakpamé, Kamina est le site de l’ancienne base militaire allemande. Les murailles du quartier général sont toujours dressées ainsi que les pylônes en béton qui supportaient l’antenne d’un émetteur de radio géant qui reliait le Togo à Berlin et à la flotte allemande de l’Atlantique sud.

LA REGION MARITIME

Situé entre la côte et les plateaux, la région maritime bénéficie du climat tropical guinéen.

On y trouve des villages historiques tels que Togoville sur les bords du Lac Togo, Glidgi avec sa Forêt sacrée, Agbodrafo et Aneho. Le fleuve Mono, qui descend de la Région Centrale, offre ici à ses visiteurs des traversées insolites en pirogue, avec la découverte des crocodiles et des hippopotames. La capitale Lomé est renommée pour ses plages de sable fin, ses promenades ombragées, ses grands marchés quotidiens, etc. C’est la ville où furent signées les conventions du même nom réglementant le commerce préférentiel entre la Communauté Economique Européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Depuis la capitale jusqu’au Bénin une belle route longe tout le littoral en traversant des cocoteraies et des villages de pêcheurs typiques.

Répartition de la population :

Avec 1.828.000 habitants la région maritime est la plus densément peuplée des régions administratives. Elle se subdivise en 6 préfectures:

Préfecture Chef lieu Population
Lomé-Commune (Capitale nationale) Lomé 673.000
Golfe (Préfecture du Golfe) Lomé 294.000
Zio (Préfecture du Zio) Tsévié 228.000
Lacs (Préfecture des Lacs) Aného 211.000
Vo (Préfecture de Vo) Vogan 204.000
Yoto (Préfecture de Yoto) Tabligbo 138.000
Avé (Préfecture de l’Avé) Kévé 80.000

2 Commentaires

  1. je souhaiterais recevoir des informations chaque fois dans ma boite
    merci

  2. Videha Kodjo Séname juin 10, 2014 at 2:27 · Répondre

    Nous nàvons pas vraiment les donnés actualisés sur cet aspet , chercher encore sur les portails Togolais …

Laissez un commentaire