BURUNDI: DADDY LE D.J QUI SE DEMARQUE.

D.J Daddy en personne.

Dans un panorama musical dominé par les chanteurs, les rappeurs, les danseurs, les tambourinaires,…un seul D.J se démarque de cette masse d’artistes dont le Burundi est gorgé. Il s’agit bel et bien de D.J Daddy, le seul qui ne se limite pas seulement à sélectionner les chansons dans des clubs comme on en a l’habitude au Burundi, mais qui participe aussi dans la production des beats.

Détrompez vous malgré ce non d’artiste, il n’est ni le fils, ni le frère de D.J Daddy K. membre du trio belge (les Benny B) précurseur du rap français des années 90, mais tout comme lui, il enflamme les foules rien qu’avec les platines.

Derrière le succès de l’ «Etoile du Centre», le groupe dont il est membre, se cachent les talents vocales de Paci, Romeo,Willy, mais aussi l’habilité et le savoir-faire de D.J Daddy en tant que D.J. producteur et « vocalist » de haut niveau. Qui mieux que lui pourrait nous éclairer sur son apport au sein du groupe, mais aussi son apport dans le «club culture» et show biz burundais? Personne d’autre sauf D.J Daddy lui même. Nous l’avons rencontré.

Adolphe B.: Qui est D.J Daddy? Présentez vous à nos lecteurs?

D.J Daddy: Je m’appelle Rukundo Davy A.K.A Dj Daddy, je suis né à Buja en 1983 dans une famille de 8 enfants. Je suis artiste musicien, compositeur, Dj et animateur radio etc…..

Adolphe B.: Quel a été votre parcours? Comment êtes vous devenu D.J? N’est il pas compliqué de devenir D.J dans un pays où le matériel fait défaut?

D.J Daddy: Tout a commencé quand j’étais au lycée. J’étais un grand mélomane donc j’aimais du rap notamment les chansons de DMX, P Diddy, Naughty by Nature et bien d’autres. Et lorsque après les examens comme tous les élèves le font, on faisait des pic-nic et à chaque fois mes amis me demandait de faire ma sélection et de jouer pour eux, ainsi le destin s’accomplissait peu à peu. Le parcours n’a pas été facile car être D.J demande beaucoup de moyens et beaucoup de temps.

Adolphe B.: En tant que D.J producteur de quoi vous occupez vous exactement? Quel est votre apport au sein du groupe “Etoile du Centre”?

D.J Daddy: En tant que D.J au sein du groupe je compose et je crée des beats.

D.J Daddy au boulot au studio Tanganyika de Bujumbura.

Adolphe B.: En tant que Club D.J (ou D.J sélectionneur ) dans quels clubs travaillez vous? Quels sons diffusez-vous?

D.J Daddy: Je suis DJ au Havana Night Club de Bujumbura depuis 4 ans et comme chez nous au Burundi on aime un peu de tout, je balance du hip hop, afrobeat, dancehall, reggae, Zouk ragga etc….

Adolphe B.: Pourquoi jusqu’à présent la musique burundaise occupe -t-elle une place minoritaire dans les D.J set des clubs (discothèques) burundais? Qu’est ce qui manque? Quels remèdes?

D.J Daddy: Vous savez chaque chose à son temps.Il y a 3 ans on avait pas de bons studios de production et de bons producteurs capables de donner la couleur et le goût à notre musique, c’est pour cela que nos chansons n’ étaient pas très considérées dans les clubs, mais aujourd’hui ce n’est plus le cas, car plus de 50% des chansons qui y sont jouées sont du Buja Flavour (le son des artistes de Bujumbura).

Le « TOP 5″ des chansons des artistes burundais les plus jouées au Havana Club de Bujumbura en ce moment par D.J Daddy:

1. I love you by Sat B. feat D.J Daddy: I love u by sat b ft dj daddy

2. Sorry by Etoile du Centre: SORRY by ETOILE DU CENTRE

3. Nitafanya by Kidum feat Jaydee: « Nitafanya » by Kidum feat Jaydee.

4. Nyerera by Sat B.: NYERERA by SAT B

5. Sheba by R-Flow: Sheba by R-flow

Adolphe B.: Quel est votre D.J préféré ou qui vous a inspiré?

D.J Daddy: Dj Msheng ( le premier D.J à produire et vendre des mixtapes au Burundi).

Adolphe B.: Quel est la place d’un D.J dans le show biz burundais?

D.J Daddy: Comme partout dans le monde et surtout avec les musiques de club on a toujours besoin d’un DJ pour la promo.

Adolphe B.: En ce moment les D.Js font fortune ailleurs (je fais allusion à D.J David Guetta, Bob Sinclair, D.J Clue, D.J Cut Killer, D.J Battle,…) est il votre cas? Est ce que vous vivez de votre métier? Combien gagne(si ce n’est pas un secret) un D,J de votre calibre par soirée au Burundi?

D.J Daddy: Oui je vis de mon métier, je gagne bien ma vie mais c’est en fonction de notre niveau de vie nous sommes très différents des DJs de l’Europe et des USA en ce point.

Adolphe B.: Aussi les mixtapes ou compilations ont fait la fortune des meilleurs D.J du monde pourquoi pas au Burundi? Qu’est ce qui manque? A quand un mixtape 100% musique burundaise et 100% D.J Daddy?

D.J Daddy: Tant que le droit d’auteur ne sera pas appliqué au Burundi on ne peut rien faire, donc pas de compilation pas de mixtape.

"…sans droit d'auteur, pas de mixtape…"

Adolphe.B: Pourquoi la culture du remix (du genre mashup ou qui utilise le «sampling») n’existe pas au Burundi?

D.J Daddy: Pour faire un remix il faut être un bon D.J alors chez que nous on en a pas beaucoup, par contre moi je fais des remix avec mes propres beats par exemple la chanson «Do me» du groupe nigerian P. Square, « Nitafanya » de Kidum etc…

«Nitafanya by Kidum feat Jay dee” remixé par D.J Daddy: nitafanya remixxx by dj daddy

Adolphe B.: Quels sont vos projets pour le futur?

D.J Daddy: Créer une maison de production audio visuelle professionnelle.

Adolphe B.: Merci pour l’entretien.

D.J Daddy: Merci Adolphe.

Propos recueillis par BIREHANISENGE Adolphe

Clip vidéo du hit « dangerous » Etoile du centre, tourné au club Havana de Bujumbura:

http://www.youtube.com/watch?v=bbuLzU9Rxb4

http://www.youtube.com/watch?v=yBk4_dkZ1w0&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=1VkAvf65hK8&feature=related

5 Commentaires

  1. Songamberemonfrère

  2. J’aime C Conversation avec Daddy Represent, Parce-que C’est mon meilleur Dj dans mon pays Burundi-Bujumbura. Ilike that, Written by Dj Tom

  3. Kama kusonga Mbele, tayari amekwisha songa to kitambo!!! Written by Dj Tom

  4. CONGRATULATION BROTHER GO AHEAD

  5. Du courage, car ck tu fais est tres important pour nous tous et surtout pour la fiertee de ton pay! Peace, big up! de DJ Billy NKUSI @ B-CLUB Goma (DRC).

Laissez un commentaire