L’Agence Guinéenne de Spectacle face aux difficultés de gestion d’événement

Malick Kébé

Malick Kébé

L’agence guinéenne de spectacle a tenue un point de presse ce mercredi 23 mars à la maison de la presse de moussoudougou à coléah, objectif ; faire le point sur le fonctionnement de l’agence et informé les nouvelles dispositions prises pour l’organisation de spectacles en Guinée.

Au cours de ce point de presse, le directeur de l’agence guinéenne de spectacle est d’abord revenu sur les concerts qui ont été les théâtres de casses au palais du peuple, tels que celui de Singleton et bien d’autres qui étaient selon lui des simples prétextes ou machinations des autorités du palais du peuple en vue d’uniquement interdire les événements HIP-HOP dans cette salle, car selon lui certes il y a eu des destructions mais pas telles qu’on les a décrits dans les medias. Malick Kébé indique que si l’administration du palais du peuple arrivait à interdire les événements hip-hop au palais, cela serait de même pour les autres spectacles car le hip-hop n’a pas été et n’est pas le seul genre musical à occasionner des casses au palais. Il a en suite livré quelques nouvelles dispositions pour l’organisation des spectacles au palais afin d’éviter les nombreux soucis que les opérateurs rencontres dans les organisations de spectacles à savoir le respect du nombre de place de la salle du palais du peuple, l’utilisation d’un matériel de sonorisation répondant aux normes du spectacle, et interdiction des hommes de tenues d’envahir la salle pendant les événements. A cet effet, Malick Kébé affirme qu’il a adressé des courriers aux différents Etats-Majors de l’armée afin de faire respecter cette consigne aux hommes de rangs qui sèment parfois le désordre pendant les spectacles, se fut le cas du concert du groupe Banlieuz’art rajoute t’il. Parlant des projets de l’agence guinéenne de spectacle, Malick promet de répertorier d’autres lieux de spectacles en vue de décentraliser les événements au palais et à la plage rogbané puis d’organiser chaque année une cérémonie de récompense des meilleurs agences de spectacles, des stages de formation à l’intention des operateurs culturels, et enfin la construction d’un palais de la culture à koloma sur une superficie de 5000 m2.

Prenant la parole, le directeur de la structure Benedy Records a signifié que les organisateurs d’événements ont du mal à être soutenu par leurs assureurs (assurance) en cas de problèmes à la fin de l’événement, il indique qu’il n’a jusqu’à présent pas pu être en possession de l’argent qu’il a financé pour la réparation des dégâts causés au palais le jour du concert de son artiste Singleton.

Amadou Barry
00224 64753358
baryamad@yahoo.fr

1 commentaire

  1. slt j aimerai connaitre t es embitition

Laissez un commentaire