La salle des fêtes de Chasseneuil au rythme de la musique et danse africaines.

Pendant qu’une pluie menaçait de pleuvoir sur CHASSENEUIL, le soleil, les accents et les chaudes couleurs de l’Afrique s’étaient invités dimanche dernier à la salle des fêtes où un stage de danse africaine était organisé par l’association «Soulevons la poussière». Pieds nus, se laissant guider par la musique endiablée du groupe de percussionnistes de «Sang mêlé» dirigé par Barnabé Koala, une trentaine d’adeptes de danse africaine ont eu l’opportunité d’évoluer sous la direction de Salima Traoré, danseuse au sein du ballet national du Mali. Ces quelques heures de danse ont été un moment riche d’échanges et de partage dans la droite ligne des actions de «Soulevons la poussière» qui s’est donné pour objectif la découverte de la culture africaine par le biais de la danse et de la musique.

Yao Ferera

yferera@afrique.fr

Laissez un commentaire