BETINA QUEST. LA «SOUL» D’UNE BURUNDAISE.

 

Betina4

 

Quand on parle de la musique africaine dans le monde rarement on pense au Burundi,  pourtant Khadja Nin la burundaise, est une star internationale qui inspire pas mal d’artistes dans le monde encore aujourd’hui. Certes les tambours burundais viennent d’être reconnus, patrimoine Mondiale par l’UNESCO, mais ce petit pays au cœur de l’Afrique reste artistiquement encore méconnu.

Ce Burundi encore inexploré, loin de l’image catastrophique des guerres civiles, misères, luttes politique et politiciennes qui a longtemps illustré son histoire récente fait partie de ce que moi j’ai l’habitude d’appeler «le Burundi dont on parle le moins». De cette série, je viens de faire une découverte qui surement surprendra plus d’un: Betina Quest, une burundaise installée en Allemagne, à la voix d’or dont je me demande pourquoi la Motown records ne l’a pas encore signé. Bien qu’encore étudiante, en master en “Popular Music” à l’université Popakademie Baden-Württemberg, je ne doute pas qu’on entendra parler d’elle très prochainement. Jugez par vous-même et surtout retenez ce nom. BETINA QUEST.

 

https://www.youtube.com/watch?v=MHzUB45-_Jc&list=PL-dm-PAhfhb2aJ5HjIVpAq6JTD9CjCpLI&index=2

 

Adolphe B. : Betina Quest. Quest la sœur de Questlove ?!!! Présentez-vous aux lecteurs d’afrique.fr?

 

Betina Quest : Je m’appelle Betina Quest. Je suis une burundaise qui a grandi en Allemagne. Et je suis artiste. Je ne suis pas parente avec Questlove mais sa passion pour la musique me touche tellement. J’aimerais bien faire sa connaissance un jour et vérifier qu’on n’est pas de la même famille. Parfois j’en doute.

 

Adolphe B. : Mais Betina  Quest ce n’est pas un nom burundais. C’est votre vrai nom?

Betina Quest : Betina c’est mon vrai nom, sauf que ça s’écrit avec deux t, normalement. Mon nom burundais est mon nom de famille: Ntimpirangeza.

 

Adolphe B. : J’ai connu votre musique à travers vos « Room Fo(u)r you ». Expliquez ce concept très original à nos lecteurs.

 

Betina Quest : Je suis une personne qui ralenti dans un monde si rapide pour se rendre compte de toutes les beautés que la vie nous offre. Et je travaille mon art pour partager ses moments ralentis. Quand j’ai rencontré La Cris à mon université en Allemagne on a vite remarqué qu’on partage ce “vibe” et on a décidé de faire un concert avant son retour en Espagne. « Room Fo(u)r You Sessions » est donc une série de vidéos de ce concert qu’on est en train de partager sur YouTube. Il y a une nouvelle vidéo chaque semaine:

www.youtube.com/playlist?list=PL-dm-PAhfhb2aJ5HjIVpAq6JTD9CjCpLI

 

Betina — at Rax Trax Studio in Chicago.

Betina — at Rax Trax Studio in Chicago.

 

Adolphe B. : Pourquoi «Room Fo(u)r You»? C’est enregistré dans une chambre pour toi ou dans une chambre numéro quatre pour toi? Ça signifie quoi exactement ?

Betina Quest : «Room Fo(u)r You» a plusieurs significations. On a fait le concert dans un « room » de répétition à l’université. C’était « room » numéro « four ». On a donc cherché un nom pour notre série avec lequel l’audience qui a témoigné de l’événement pourra s’identifier. En même temps, on voulait offrir un nom qui signifie qu’on présente cette série pour partager quelque chose non seulement à l’audience du concert mais aussi à l’audience inconnu. Donc, «Room Fo(u)r You» signifie aussi que nous vous offrons de l’espace pour profiter de la musique pour échapper le stress un peu.

 

Adolphe B. : De par le style de votre musique qui me fait penser à Norah Jones où Erykah Badu, tout laisse supposer une longue carrière de chanteuse. Vous chantez depuis quand ? Quel âge avez-vous ? Quel a été votre carrière jusqu’ici ?

 

Betina Quest : Je joue la musique depuis mon enfance. Je me rappelle que j’ai reçu une flûte pour mon baptême et ma sœur a commencé à m’enseigner à en jouer. De mes souvenirs j’avais 4 ans. C’était peut-être même le début de ma carrière, parce que même si j’ai décidé beaucoup plus tard de choisir la musique comme profession, c’est là où le “Quest” a commencé; et c’est l’origine de tout ce qui a suivi. Jusqu’ici j’ai participé dans plusieurs projets comme instrumentiste, chanteuse et coach. Comme musique j’ai fait du Rock, Pop, Soul, R&B, HipHop, Latin, Jazz, Gospel et Classique. J’ai voyagé au Burundi, à Chicago, à Indiana et à Amsterdam pour réaliser ces projets. Pour l’instant je me concentre sur ma musique avec une grande envie de la partager mais aussi de terminer mon Master en “Popular Music” cet été, quand je vais avoir 26 ans.

BETTINA1

 

 

Adolphe B. : Quels sont vos influences artistiques musicales ? Et au Burundi ?

 

Betina Quest : Déjà je reçois, mon inspiration non seulement d’autres musiciens mais aussi d’autres arts comme la danse, la poésie ou le théâtre. Mais bon, mon influence musicale le plus puissant pour l’instant, c’est Miss Erykah Badu. Je m’arrête là, parce que la liste est longue, elle continue à grandir tout le temps et même l’ordre des artistes par rapport à la force de leur influence change beaucoup des fois. La musique du Burundi n’a pas encore trouvé sa place sur ma liste. Ce n’est pas du tout parce qu’elle ne me plaît pas, mais plutôt, parce qu’on ne se connait pas assez. Mais c’est surtout les tambours « ingoma » qui me font bouger.

 

Adolphe B. : A quand une chanson en Kirundi ?

 

Betina Quest : J’ai déjà une composition en Kirundi. Elle s’appelle “Mama Africa”. Par contre je souhaite améliorer mes connaissances de la langue burundaise (le Kirundi) avant de continuer d’en composer plus. Mon âme cherche à connaître mes racines encore plus et je sens qu’il y a une richesse qui m’attend au Burundi et qui va enrichir mon esprit et par conséquent mon art, bien entendu.

 

Adolphe B. : Auteur compositrice et instrumentiste. Que chante Betina Quest ? Quels sont les thèmes de vos chansons ? Et Pourquoi ce choix ?

 

Betina Quest : Comme je disais toute à l’heure j’observe la vie et je chante tout ce que j’observe. Pour moi la terre et son histoire m’attire beaucoup. Je cherche toujours à me connecter avec cette puissance pour pouvoir vivre une vie plus consciente et plus riche. L’art est devenu ma façon de partager cela. Je trouve que ce n’était pas un choix, mais plutôt que c’était mon évolution qui m’a guidé jusque-là.

Betina 3

 

 

Adolphe B. : Quels sont vos projets d’avenir ?

 

Betina Quest : Pour l’instant je continue à partager les Room Fo(u)r You Sessions. Au début du mois de mai je compte à publier mon premier “Questape”. C’est comme une «mixtape» – une compilation de mes chansons sauf qu’elles ne seront disponibles que sur téléchargement gratuitement sur mon https://soundcloud.com/betina-quest. À partir de Juillet j’espère beaucoup des concerts un peu partout dans le monde pour pouvoir partager ma musique encore plus. Toutes les dates seront affichées sur mon www.facebook.com/BetinaQuest .

 

Adolphe B. : Merci pour l’entretien.

 

Betina Quest : Merci pour l’interview et pour m’avoir introduit aux lecteurs d’afrique.fr.

Propos recueillis par BIREHANISENGE Adolphe.

Les commentaires sont fermés.